L'art de la table

Premier contact avec le repas pris en commun, la table est un avant-goût de ce que vous servirez dans les assiettes.

Elégance de la ligne, beauté du décor, délicatesse de l'objet, sonorité même au contact du couteau et de la fourchette, verrerie, tout est affaire de goûts et de moyens.

Dresser une jolie table, du plus quotidien au plus exceptionnel, c'est surtout une question d'imagination et de goût, harmonie des matières, des formes et des couleurs.

Même si la qualité a son prix, tout est affaire de création… La vôtre !

Voici quelques idées et conseils qui vous aideront à découvrir le plaisir de composer un joli couvert :

Le service de table La verrerie La coutellerie
La nappe La mise en place du couvert L'éclairage de la table
Le placement des invités

 

Régulièrement, nous ajouterons des idées et des conseils pour vous aider à découvrir le plaisir de parfaire votre "art de vivre". Si vous avez des questions à nous poser, n'hésitez pas à contacter nos spécialistes.

 

Le service de table

La grande majorité des services de vaisselle sont, aujourd'hui, en faïence ou en porcelaine, mais les grandes faïenceries françaises offrent un large éventail de produits de grande qualité, capables de concurrencer la porcelaine.

Pour en savoir plus sur la faïence et la porcelaine, reportez-vous à la section "l'art et la matière"…

Pour le service de table, l'idéal serait d'en avoir un en porcelaine pour recevoir et un autre, en faïence, pour tous les jours. Si ce n'est pas le cas, choisissez un service en faïence que vous aimerez et que vous aurez plaisir à utiliser aussi bien au quotidien que pour de grandes occasions. Quel que soit votre choix, il devrait comporter au moins 8 couverts.

Vérifiez bien que le magasin peut vous assurer le suivi du modèle si vous craignez la casse ou si vous souhaitiez ajouter, plus tard, certains plats et accessoires. Demandez aussi si le service choisi supporte le lave-vaisselle.

Comment composer son service de table ?

Lors de son achat, les magasins vous proposent généralement l'assiette plate, l'assiette à dessert, l'assiette creuse, la tasse et la soucoupe. Parfois, dans certains services, l'assiette à pain est aussi comprise. Mais, libre à vous de compléter selon vos goûts et besoins !

Un petit conseil : vous pouvez doubler le nombre d'assiettes à dessert, car vous les utiliserez plus que les autres (pour servir une entrée, un fromage, un dessert, le déjeuner, le lunch).

Les assiettes plates :

Les assiettes creuses et les bols :

Les plats de services :

Il y a aussi des compléments spécifiques :

 

La verrerie

Un choix important : verre ou cristal ?

Dans les deux cas, le verre commence par être du sable. Selon la proportion des produits ajoutés à la composition de base, on obtient différents types de verre et de nuances de couleur : cristal, cristallin, verre ordinaire, verre à vitre, etc.
Pour en savoir plus sur le verre, reportez-vous à la section "l'art et la matière"…

Le nombre et la disposition des verres

La forme de chaque verre est adaptée à la boisson qu'il doit recevoir. Les principaux verres sont les suivants :

A cela vous pouvez ajouter les autres verres, à bière, à liqueur, à porto, qui peuvent venir d'un autre service.

Le meilleur verre à vin

Selon les grands amateurs, le verre dit "tulipe" s'impose pour déguster le vin. C'est un verre un peu haut et ventru avec des bords resserrés pour concentrer la sortie des arômes.

Pour un repas formel, vous choisirez de préférence des verres transparents. Les verres de couleur ne sont guère appréciés par les amateurs de vins, car ils modifient la couleur (robe) du vin. Ils peuvent cependant être utilisés lors d'un repas intime ou pour le vin d'Alsace ou pour le Champagne (sauf s'il est rosé.)

Pourquoi pas des verres dépareillés !

Il est amusant de chercher chez les antiquaires ou brocanteurs, dans les bazars ou marchés aux puces, des verres anciens pour vous construire ainsi différentes séries. Rien ne vous empêche ensuite de dresser votre table avec ces verres. Ce sera différent, joli et, en plus, chaque invité reconnaîtra son verre.

 

La coutellerie

Couteaux, fourchettes, cuillères, pour un repas de réception, il est d'usage de sortir les couverts en argent ou en métal argenté. Pour tous les autres repas plus simples, les couverts en acier inoxydable conviennent parfaitement.

Pour plus d'information sur les métaux d'une coutellerie, reportez-vous à la section "l'art et la matière"…

La composition d'un couvert

Des plus grands aux plus petits, la base comprend :

Pour être complet, il faut mentionner :

Les ustensiles de service :

La liste des couverts pour servir étant aussi très longue, voici ceux qui sont utilisés le plus souvent :

 

La nappe

Que vous choisissiez la simplicité des rayures, le champêtre des carreaux, l'élégance du damassé ou la gaieté des imprimés, lorsque vous dresserez la table, la nappe est votre point de départ pour créer décor et l'ambiance.
La nappe protège et habille votre table, met en valeur la vaisselle et compose avec celle-ci. Une nappe doit être douce et agréable au toucher. Elle doit aussi absorber les taches et être facile à nettoyer.
La tendance est, aujourd'hui, aux matières naturelles. Le lin, le coton et le métis (mélange de ces deux fibres) constituent le meilleur choix en matière de nappe, même si les matières synthétiques offrent certains avantages.

Pour plus d'information sur les matières des nappes, reportez-vous à la section "l'art et la matière"…

La sous-nappe

Avant même de dresser une table, la mise en place d’un molleton (sous-nappe) est indispensable. Ce tissu épais permet à la nappe de bien se tenir sur la table et lui donne du moelleux. De plus, il protège la table d'éventuels dommages (plats chauds, vin renversé, brûlures etc.) et assourdit les bruits de vaisselle et de verres.

Lorsque vous faites couper votre molleton, il doit être adapté aux dimensions de votre table. Pour cela, calculez une légère retombée d'au moins 3cm. à chaque les bords. Si votre table a des rallonges, il est souhaitable d'avoir un molleton pour les différentes tailles de votre table.

Choix de la nappe

Le type de réception (familial, officiel, ou amical) est la première chose à prendre en compte. Ceci influencera le choix des éléments pour dresser votre table, nappe, assiettes, verres et couverts. Couleur et matière, le choix d'une nappe est affaire de goût. L'élégance et la recherche sont pourtant de mise !

Quelle grandeur, quelle forme ?

Une nappe n'est jamais trop longue ni trop large. En général, il faut prévoir une retombée de 25 à 35 cm. (10 à 15 po.) de chaque côté de la table.

N'oubliez pas qu'une nappe en fibres naturelles risque de rétrécir de 8 à 10 % dès son premier lavage.

Il n'est pas obligatoire de mettre une nappe ronde sur une table ronde ou une nappe ovale sur une table ovale. Vous pouvez très bien mettre une nappe carrée sur la table ronde et une nappe rectangulaire sur une table ovale : elles tomberont mieux et se déformeront moins. Si vous choisissez cette manière de faire, vérifiez toujours l'alignement des coins de la nappe par rapport aux pieds de la table.

Si vous décidez de superposer deux nappes, laissez retomber celle de dessous le plus bas possible, tandis que celle du dessus ne recouvrira que partiellement le plateau de la table. Sur une table ronde, vous pouvez placer une deuxième nappe ronde ou carrée. Sur une table carrée vous pouvez "surnapper" avec une nappe carrée posée en losange sur la première.

Les sets de table

La mode anglo-saxonne des napperons aussi appelés "sets de table" est plutôt réservée aux repas familiaux. Ces napperons existent en différentes matières : En plastique, en paille, en tissu molletonné ou tissé, etc. S'ils sont en dentelle ou en broderie, vous pourrez les utiliser lors d'un repas plus formel. Vous pouvez aussi poser des napperons fantaisie sur une nappe de couleur unie. Ces napperons doivent cependant être assez grands pour permettre de dresser un couvert complet.

La couleur de nappe

Ayez dans votre lingerie au moins une nappe blanche de qualité (style nappe damassée) à utiliser pour les grandes occasions. Elle vous sera aussi utile comme sous nappe sur laquelle vous pourrez disposer une plus petite nappe de couleur ou des napperons.

Pour une nappe de couleur, choisissez un tissu grand teint qui résiste bien aux lavages fréquents.

Tenez compte aussi du style de votre intérieur, de votre vaisselle et des ambiances que vous aimez créer. Si vos assiettes sont ornées de motifs, une nappe unie est plutôt recommandée. Si vos assiettes sont unies, vous pouvez vous permettre toutes les fantaisies. Veillez surtout à l'harmonie des couleurs. À moins d'acheter une nappe pour faire un décor, n'essayez pas d'agencer la nappe avec la couleur des murs, mais plutôt avec votre service de vaisselle.

L'important, c'est l'harmonie sur la table et non pas l'harmonie entre la table et la pièce où vous recevez vos invités. Un repas est un repas et c'est à table que cela se passe !

Assortir les serviettes de table ?

Il n'est pas forcément nécessaire d'assortir les serviettes de table à la nappe. Des serviettes de table blanches peuvent accompagner toutes les nappes. À l'inverse, des serviettes de plusieurs couleurs différentes se découperont agréablement sur une nappe blanche (en plus, chaque invité reconnaîtra la sienne !). Si vous avez une nappe très colorée ou à motifs, des serviettes de table unies et de couleur pourront reprendre une des teintes majeures de la nappe.

Si vous êtes habile dans le pliage des serviettes de table, faites-vous plaisir en pliant joliment les serviettes. Le plus simple: pliées en triangle et placées dans l'assiette, ou en rectangle, posées à gauche de cette dernière.

Dans tous les cas, évitez les serviettes en papier. Vous les garderez pour les pique-niques, les buffets et les fêtes d'enfants, ou pour l'apéritif.

 

Comment «mettre» le couvert ?

Une jolie table est le premier contact des convives, "l'avant-goût" de votre repas. Outre la nappe, élément de décor indispensable, la mise en place du couvert doit donc être soignée.

Les assiettes

Les verres

Ils sont placés au-dessus de l'assiette et leur nombre dépend de la solennité de votre réception. Pour un repas amical, deux suffisent (un pour l'eau, un pour le vin). Si vous recevez des amateurs de vin, vous pouvez en mettre trois (un pour l'eau, un pour le vin rouge et un pour le vin blanc).

Les verres se placent légèrement décalés du côté droit selon l'une ou l'autre formule :

La flûte à champagne se placera toujours un peu en arrière des autres verres car elle servira au moment du dessert.

Les couverts

Le couteau est toujours à droite de l'assiette, le tranchant vers l'assiette, la cuillère est aussi à droite. La fourchette à gauche de l'assiette (les dents vers le haut, à l'anglaise, ou vers le bas, à la française).

S'ils sont mis en place avant le repas, le couteau à fromage, la fourchette et la cuillère à dessert se placent entre les verres et l'assiette. La cuillère à dessert et le couteau à fromage se placent manche à droite, le tranchant du couteau dirigé vers l'assiette ; la fourchette dans l'autre sens, manche à gauche.

Si votre couvert comporte plusieurs fourchettes et plusieurs couteaux, placez les premiers utilisés à l'extérieur et les derniers près de l'assiette.

 

L'éclairage de la table

Si la nappe et le couvert sont importants tout comme ce que ce qu'il y aura dans les assiettes, il ne faudrait pas oublier l'éclairage. Créer une ambiance autour d'un repas est toujours magique. Là encore, douceur et chaleur sont les maître mots. Electricité ou bougies, l'éclairage d'une table est tout un art. A vous d'inventer !

Les bougies

Celles-ci font briller le regard et créent une ambiance d'intimité et de douceur autour de la table. À l'intérieur comme à l'extérieur, sur des bougeoirs ou dans des photophores, voire même suspendues en lumignons, les bougies donneront une âme à vos soupers intimes comme à vos fêtes les plus folles.

Les bougies sont le plus souvent cylindriques, mais il en existe aussi des carrées, en forme de boule, de fleur, de sapin, etc.

Les traditionnelles bougies blanches ou crème se marient bien à toutes les nappes. Pour un repas moins formel, vous pouvez choisir des bougies dont la couleur s'harmonise avec la nappe, les fleurs ou la vaisselle.

Bougies de qualité, bougies parfumées, flottantes, trouées…

Une bougie de qualité brûle lentement.

Normalement, elle devrait durer largement le temps d'un repas puisqu'une bonne bougie fond à la vitesse d'un pouce (2,5 cm.) environ par heure.

Il est fortement déconseillé d'utiliser des bougies parfumées lors d'un repas, car le parfum peut nuire aux goûts des aliments.

Les bougies flottantes sont le plus souvent disposées dans des coupes ou des vases en verre. La flamme se réfléchit magnifiquement dans l'eau. Vous pouvez également disposer quelques pétales ou des fleurs (sans leur tige) à côté des bougies.

Les bougies trouées possèdent un grand avantage, leur cire coule à l'intérieur des trous. Si ce n'est pas le cas, il est conseillé d'utiliser une "bobèche", petit anneau en verre plat qui récupère la cire fondante pour éviter qu'elle ne coule sur la nappe.

Les bougeoirs et les chandeliers

Le chandelier dans sa forme la plus simple (une tige verticale reposant sur un pied pour recevoir une seule bougie) est un bougeoir. On pose les bougeoirs au centre de la table par groupes de trois ou quatre.

Les chandeliers, à la différence des bougeoirs, portent plusieurs bougies. Ils s'appellent aussi "candélabres", ou "girandoles" s'ils sont ornés de cristaux de verre. Aujourd'hui, on trouve des chandeliers ou des bougeoirs d'une grande variété de matériaux et de formes. Ils peuvent être décorés de fleurs, de fruits, de lierre ou de rubans.

Les photophores et les lumignons

Les photophores enferment la bougie dans un vase, protégeant ainsi la flamme de l'air et du vent. Le plus souvent en verre, c'est l'idéal pour un repas à l'extérieur.

Les lumignons sont de petits photophores. Ils se déposent simplement sur la table, sur les rebords de fenêtre. Ils peuvent être munis d'un système pour être accrochés aux arbres ou au balcon. Si vous avez de l'espace sur la table, vous pouvez disposer un lumignon par convive.

Tous les verres, même dépareillés, peuvent servir de photophore

Quelques "trucs" sur les bougies

La conservation des bougies

Il n'est pas nécessaire de placer les bougies dans le réfrigérateur pour qu'elles durent plus longtemps. En fait, le froid peut les faire craquer. Entreposez plutôt vos bougies dans un endroit frais et sec, à plat dans une boîte à l'abri de la lumière, pour éviter la décoloration.

 

Le plan de table

Placer ses invités autour de la table est souvent perçu comme un véritable casse-tête !

Au moment de passer à table, guidez vous-même les convives vers la table en leur indiquant leur place. Pour personnaliser votre réception, vous pouvez avoir inscrit, à l’avance, leur nom sur un petit carton plié en deux, une délicate attention de plus à l'égard de vos invités.

Un petit "truc" : si vos invités ne se connaissent pas tous, vous pouvez inscrire leur nom des deux côtés du carton. De cette façon, les autres invités verront aussi le nom du convive d'en face.

L'usage veut que le maître et la maîtresse de maison président le repas et soient assis face à face, en bout de table (à la française) ou au centre de la table (à l'anglaise).

Si la réception est organisée en l’honneur d’un invité de marque, cette personne présidera à la place des maîtres de maison. À la droite et à la gauche des maîtres de la maison placez les personnes les "plus importantes", les plus âgées ou celles qui viennent pour la première fois.

Dans la mesure du possible, il est souhaitable d'alterner un homme et une femme autour de la table. Notez que, s'il est d'usage de ne pas placer côte à côte des amis intimes ou un couple marié depuis plus d'un an, veillez à ne pas séparer des fiancés !

Vous pouvez regrouper les jeunes à un bout de la table, pour qu’ils soient entre eux, mais cela se fait de moins en moins. Aujourd’hui, on préfère mélanger les générations.

Lorsqu’il y a plusieurs petites tables, l’usage recommande de séparer les maîtres de maison et les couples.

Dans les repas non protocolaires, l’important est de s’occuper du confort des invités. Il faut donc tenir compte des affinités et des susceptibilités de chacun, afin que tous se sentent à l’aise.

Si vous avez des invités de grande taille, attention aux pieds de la table, un accident est si vite arrivé !

 

L'art de la table L'art de l'accessoire L'art et la matière
L'art et l'entretien Les « comment » « SOS taches »